Christian Père et Jean-Michel Sanchez

La grande église abbatiale de Cluny, née du génie des hommes au XIe siècle, n’aura pas survécu après la révolution française de la fin du XVIIIe. La construction est remarquable par ses proportions, son architectonique, la richesse de son décor sculpté, la somptuosité de ses décors peints. Malheureusement, une infime partie de ce joyau de pierre subsiste aujourd’hui. Trop peu pour comprendre l’ampleur des volumes, la magnificence de la sculpture, la puissance de la lumière jaillissant des vitraux, et l’ambiance des couleurs.
Comment évoquer ce qui n’est plus ? Comment faire revivre le passé d’un édifice disparu ?
Le travail réalisé au sein du projet Gunzo, propose une approche scientifique et artistique pour représenter la Maior Ecclesia. Au-delà, d’une simple restitution en volume, l’aboutissement des recherches actuelles a permis une avancée majeure sur la lumière dans l’église et une restitution des ambiances colorées.
Par l’appui des technologies les plus modernes, Cluny III, comme l’appelle les archéologues, reprend vie. La numérisation 3D par laser permet un relevé précis des élévations du bâti existants et l’acquisition à l’échelle de fragments lapidaires stockés. Les parties détruites sont conçues grâce aux outils de conception assistée par ordinateur, aux documents d’archives, aux derniers travaux d’archéologie et d’archéométrie, et par le biais de comparaison avec d’autres édifices contemporains ou d’inspiration de Cluny, comme Paray le Monial.
La restitution des matériaux, est basée sur les différents fragments existants comme les mosaïques du chœur, la polychromie s’appuie sur l’étude d’échantillons de pigments prélevés.
Le jeu de l’ombre et de la lumière par les vitraux colorés est minutieusement calculé par illumination globale de la scène 3D, en utilisant les formules physiques de transfert radiatif.

La nouvelle représentation numérique de la Maior Ecclesia, s’inscrit dans la lignée des représentations post-mortem de l’édifice, comme celle de l’archéologue-architecte Kenneth-John Conant. Elle servira d’archive pour les nouvelles générations de scientifiques qui poursuivront cette quête d’un patrimoine historique disparu.

Abstract
The large abbey church of Cluny, born from the genius of the men in the XI E century, will not have survived after the French revolution of the end of the XVIII E. The building is remarkable by its proportions, its architectonic, the richness of its carved decoration, the sumptuousness of its painted decorations. Unfortunately, a negligible part of this stone jewel remains today. Too much little to understand the extent of volumes, the magnificence of the sculpture, the power of the light spouting out of the stained glasses, and the environment of the colors.

How to evoke what is not anymore? How to make revive the past of a disappeared building?
The work completed within the Gunzo project, proposes a scientific and artistic approach to represent Maior Ecclesia. Beyond, of a simple restitution in volume, the result of current research allowed a major projection on the light in the church and a restitution of coloured environments.

By the support of the most modern technologies, Cluny III, as calls it the archaeologists, takes again life. 3d digitalization by laser allows a precise survey in the remaining parts and an acquisition of the fragments at the right scale. The destroyed parts are modeled thanks to the tools of computer-aided design, with old documents, last work of archaeology and archeometry, and by the means of comparison with other contemporary buildings or of inspiration of Cluny, like Paray Monial.
The restitution of materials, is based on the various existing fragments like the mosaics of the chorus, polychromy is based on the study of samples of taken pigments.
The play of the shadow and the light by the coloured stained glasses is thoroughly calculated by global illumination of the 3d scene, by using the physical formulas of radiative transfer.

The new digital representation of Maior Ecclesia, falls under the line of the post-mortem representations of the building, like that of the archaeologist-architect Kenneth-John Conant. It will be used as file for rising generation of scientists who will continue this search of a disappeared historical heritage.

 Mots-clefs
maquette numérique, infographie, Cluny III, numérisation 3D, polychromie

Keywords
digital mock-up, computer graphic, Cluny III, 3D scanning, polychromy

Biobliographie
Baud, A., Le chantier de la troisième église abbatiale de Cluny, thèse de doctorat, 3 vol., Lyon, 1996

  • CASTANDET, S., ROLLIER-HANSELMANN, J. (à paraitre). The Romanesque Portal of the Abbey-church of Cluny – Study of Polychromies, in Proceedings of the 38th International Symposium on Archaeometry, Tampa (USA), 10-15 mai 2010, Open Journal of Archaeometry.
  • Conant, K.J., Cluny, les églises et la maison du chef d’ordre, Mâcon, 1968.
  • Rollier, G., « L’archéologie à Paray-le-monial: L’église romane de fond en comble », Revue Monumental, 2009
  • De Luca L., Busarayat C., C. Stefani, P. Véron et M. Florenzano, NUBES : une plateforme intégrée pour la description, l’analyse, la documentation et le partage de représentations numériques d’édifices architecturaux, in: Colloque européen Architecture et archives numériques natives, Paris, 2007
  • Magnenat Thalmann N., Papagiannakis G. (2006): Virtual Worlds and Augmented Reality in Cultural Heritage Applications  Recording, Modeling and Visualization of Cultural Heritage, in Baltsavias et al. (eds) @2006 Taylor & Francis Group, London, ISBN 0 415 39208X, 2006, 419-430
  • Rollier-Hanselmann, J.,  « Reconstitution des portails de Cluny lll : des fouilles de Conant à l’imagerie Virtuelle en 3D », Bulletin du CEM (Centre d’études médiévales), Auxerre, 2009 (en ligne http://cem.revues.org/index11058.html)
  • Stratford, N., Corpus de la sculpture de Cluny,  vol. 1 (Etude du chevet), éd. Picard, Paris 2010
  • Vergnieux, R. (2006) : Réalité Virtuelle et archéologie, in : Fuchs, Le traité de la réalité virtuelle, 2006, chapitre 13 du volume 4
  • PÈRE, C. (2010). Les restitutions virtuelles à l’Abbaye de Cluny : vers une restitution monumentale in situ ?, Monumental, Revue scientifique et technique des monuments historiques, sem. 1, p. 82‑85
  • PÈRE, C., ROLLIER-HANSELMANN, J. (2010). Cluny III, la grande église abbatiale et les nouvelles technologies, Dossiers d’archéologie, HS 19, p. 16-17.

ROLLIER-HANSELMANN, J., Christian Père , Stéphanie Castandet  (2010), Technical Study of the mural paintings of Berzé-la-Ville and reconstitution of the Abbey of Cluny (12th Century, France), Works of Art, Conservation Science Today, Proceedings, Thessalonique, Novembre, 2010.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s