Jean-François Lagier

Le XXe siècle a été le siècle de l’innovation dans le domaine de la fabrication du verre et de sa mise en oeuvre dans l’architecture.  L’introduction dans le monde du vitrail des nouvelles techniques verrières s’est accompagnée d’un accueil d’artistes dont la démarche globale apportait une réelle contribution à la recherche de nouvelles sources d’inspiration.
Le vitrail s’est largement ouvert à ces techniques modernes du verre, collages, thermoformages, émaillages et peintures, qui lui ont permis de renouveler les moyens d’expression des artistes. L’essor de la commande publique en France a également soutenu cette évolution en donnant à de nombreux artistes les moyens de réaliser des chantiers spectaculaires.
Sollicité dans le cadre de commandes publiques, l’artiste va prendre en compte les intentions du maître d’ouvrage et se mettre au service des bâtiments, au service de la lumière. Il a pour mission de recueillir cette lumière, de lui donner une forme, de calibrer sa diffusion à travers la couleur en y apportant son génie propre. L’ordonnance et la composition, soumises aux caractéristiques de l’édifice, obligent chaque créateur à s’imprégner de « l’esprit du lieu » et à le traduire dans le matériau, lequel provoque une expérience unique avec la lumière.
La tradition de ferveur spirituelle qui habite les édifices sacrés appelle au dialogue avec une pensée même non religieuse. Pour ces hauts lieux du patrimoine architectural, le vitrail et sa lumière, que ce soit sous l’angle de projets de création ou de la restauration des oeuvres historiques,  s’imposent comme signe contemporain pénétrant, soulignant les liens  essentiels entre le monument et ses fonctions cultuelles, ou simplement  culturelles, lorsqu’il n’abrite plus la prière. Le vitrail contribue à  revivifier l’édifice, favorise l’expression de valeurs communes pour une  assemblée en quête de lieux de partage et de sens à travers une expérience  esthétique de l’ordre du ravissement.

Publicités

Une réponse à “Jean-François Lagier

  1. Pingback: de verres et de pierres | Blog de l'IRHiS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s