Sylvie Balcon-Berry

Au Moyen Age, l’un des rôles du vitrail était de laisser filtrer une lumière colorée destinée à rehausser et magnifier l’architecture.
De récentes découvertes archéologiques montrent une maîtrise précoce de cet art alliant verre et plomb. Les vestiges de verrières des VIe-VIIe siècles laissent toutefois entendre qu’à l’instar des peintures murales ces décors prenaient place à des endroits précis de l’église, en lien probablement avec la liturgie. Si l’on en croit les données archéologiques et les sources textuelles, l’époque carolingienne semble faire un usage accru du vitrail qui investit toutes les baies des édifices religieux.
Mais c’est surtout aux XIIe-XIIIe siècles que se perçoit clairement l’interaction entre vitrail, lumière et architecture. Les ouvertures habillées de verre coloré animent et sculptent les parois qui tendent progressivement à s’effacer. L’introduction de verrières en grisailles constituant le pendant de baies colorées, puis l’association de panneaux incolores et de pleine couleur, marquent les étapes majeures d’une impérieuse quête de lumière.

C’est dans cette lignée que s’inscrit au début du XIVe siècle le recours au jaune d’argent et à des teintes claires pour réaliser des verrières de plus en plus imposantes. L’élévation des édifices, souvent réduite à deux niveaux, devient un véritable mur de lumière.

Abstract

Stained glass and light in the medieval religious architecture

In the Middle Ages, one of the roles of stained glass was to allow the filter colored light intended to accentuate and intensify the architecture.
Recent archaeological discoveries illustrate the early mastery of this art allying glass and lead. Finds of glass of the VIth and VIIth centuries demonstrate, however, that like wall painting, such decoration was employed at precise locations in the church, no doubt in connection with the liturgy. If one takes into consideration the archaeological data and the written sources, the Carolingian era saw an increased use of stained glass, which now filled all the windows in religious buildings.
But it is in the XIIth and XIIIth centuries especially that the interaction of stained glass, light and architecture becomes clearly perceived. The windows filled with colored glass animate and sculpt the walls, which tend to be reduced more and more. The introduction of grisailles as the pendants of the colored windows, and then the association of colorless and monochrome panels, mark the major stages of an imperious search for light.
It is in this lineage that the recourse to silver-yellow and clear tints is inscribed at the beginning of the XIVth century in order to carry out progressively more imposing windows. The interior elevation of buildings, often reduced to two levels, becomes a veritable wall of light.

Mots-clefs
Vitrail, lumière, architecture, archéologie, liturgie.

Keywords
Stained glass, light, architecture, archaeology, liturgy.

Bibliographie
Maître de conférences en histoire de l’art et archéologie du Moyen Age à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV). Archéologue et spécialiste du vitrail des XIIe-XIIIe siècles. Thèse sur les vitraux du haut-chœur de la cathédrale de Troyes sous la direction d’Anne Prache, publiée en 2006 en collaboration avec Elizabeth Carson-Pastan qui a traité des baies basses. Etude en cours sur les vitraux de la cathédrale de Reims, sur le haut-chœur de la cathédrale d’Auxerre et sur des panneaux troyens du XIIe siècle. Recherches sur le verre et les vitraux du haut Moyen Age avec un accent sur les fragments de verrières révélés par les fouilles du groupe épiscopal d’Autun.

 

–         Elizabeth C. Pastan et S. Balcon, Les vitraux du chœur de la cathédrale de Troyes (XIIIe siècle), Paris, CTHS, 2006.
–         S. Balcon-Berry, F. Perrot et C. Sapin (dir.), Vitrail, verre et archéologie entre le Ve et le XIIe siècle, Paris, CTHS, 2010.
–         S. Balcon-Berry, « Les vitraux du Moyen Age », Reims. La grâce d’une cathédrale, sous la dir. de Mgr. Thierry Jordan et Partick Demouy, éd. de la Nuée Bleue, Strasbourg, 2010, p. 231-252.

Publicités

Une réponse à “Sylvie Balcon-Berry

  1. Pingback: de verres et de pierres | Blog de l'IRHiS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s